2020 arial logo.jpg

GERBAUD Clarisse

Ingénieur Radioprotection

+33 (0) 6 76 69 49 88             contact@apercora.com

Image2 bis.jpg
Formations PCR Niveau 1

Conforme à l'arrêté du 6 Décembre 2013 relatif aux modalités de formation de la personne compétente en radioprotection et de certification des organismes de formation

cefri.jpg
Image2 bis.jpg
Formations PCR Niveau 2

Conforme à l'arrêté du 6 Décembre 2013 relatif aux modalités de formation de la personne compétente en radioprotection et de certification des organismes de formation

FORMATION Personne Compétente en Radioprotection (PCR)

Pour toute demande d'information,                        !

ASPECTS REGLEMENTAIRES    

Article R. 4451-112 du code du travail

L’employeur désigne au moins un conseiller en radioprotection pour la mise en œuvre des mesures et moyens de prévention prévus au présent chapitre.

Ce conseiller est:

  1°) Soit une personne physique, dénommée «personne compétente en radioprotection (PCR)», salariée de l’établissement ou à défaut de l’entreprise;

  2°) Soit une personne morale, dénommée «organisme compétent en radioprotection (OCR)».

     PRE-REQUIS

Niveau baccalauréat scientifique ou Niveau baccalauréat technologique à orientation scientifique

NB : En cas de demande d'inscription d'un stagiaire ne disposant pas des pré-requis ci dessus, une évaluation complémentaire sera à compléter par le stagiaire lors de l'inscription pour valider son niveau de formation (notamment scientifique)

Ils témoignent...

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom

Vous êtes en situation de handicap et souhaitez participer à l'une de nos formations,                       !

Picto_datadocke.jpg
2020 arial logo.jpg

GERBAUD Clarisse

Ingénieur Radioprotection

+33 (0) 6 76 69 49 88             contact@apercora.com

 .................. PEDAGOGIE..................

La construction des sessions est basée sur la trilogie : savoir – savoir faire – savoir être.

 

Il est fait appel systématiquement au vécu et à l’expérience (lorsqu’ils existent) des stagiaires en matière de radioprotection et d’utilisation des sources de rayonnements.

La pédagogie est donc de type dynamique, même si certaines séquences nécessitent des exposés.

 

Les TD et TP sont basés sur les sources de rayonnements qui vont être utilisés par les stagiaires. En cas de difficultés des cas génériques sont cependant disponibles.

En fin de session, le stagiaire est à même d’exercer sa future fonction, et dispose des outils intellectuels et documentaires adéquats

.REALISATION.

Présentiel

 .................. OBJECTIFS DE LA FORMATION..................

Cette formation doit apporter aux stagiaires les fondements techniques et réglementaires nécessaires à l’exercice des missions de personne compétente en radioprotection définies dans le code du travail

 

A l’issue de la formation, le stagiaire est en mesure d’identifier et comprendre les risques radiologiques, d’en mesurer les conséquences, et de savoir le maitriser.

 

Le certificat délivré après contrôle des connaissances permet au candidat d’exercer la fonction de PCR dans une entreprise pendant 5 ans.

..................EFFECTIFS..................

Maximum 12 stagiaires par session

 ..................EVALUATIONS ET VALIDATION..................

Le contrôle des connaissances a pour objet de vérifier l’aptitude du candidat à identifier et évaluer les risques, à définir et mettre en œuvre les mesures de radioprotection et à gérer une situation accidentelle ainsi que, le cas échéant, à manipuler des appareils de détection de rayonnements.

Il se compose :

  • pour le module théorique : d’une épreuve écrite organisée sous forme d’un questionnaire à choix multiples complété de questions à réponses ouvertes et courtes. Ce contrôle intervient à hauteur de 30 % dans la note finale ;

  • pour le module appliqué :

          - d’un contrôle continu des connaissances acquises intervenant à hauteur de 30 % dans la note finale, organisé lors des travaux dirigés et, le cas échéant, lors des travaux pratiques sous forme d’une mise en situation ;

          - d’une épreuve orale, à l’issue de l’enseignement de ce module, intervenant à hauteur de 40 % dans la note finale et comportant des analyses de cas pratiques.