top of page
Image3.jpg
Image2 bis.jpg
FPCRN1.jpg
Formations PCR Niveau 1

Conforme à l'arrêté du 18 Décembre 2019 relatif aux modalités de formation de la personne compétente en radioprotection et de certification des organismes de formation et des organismes compétents en radioprotection

cefri.jpg
Image2 bis.jpg
FPCRN2.jpg
Formations PCR Niveau 2

Conforme à l'arrêté du 18 Décembre 2019 relatif aux modalités de formation de la personne compétente en radioprotection et de certification des organismes de formation et des organismes compétents en radioprotection

FORMATION Personne Compétente en Radioprotection (PCR)

     PRE-REQUIS

Niveau baccalauréat scientifique ou Niveau baccalauréat technologique à orientation scientifique

NB : En cas de demande d'inscription d'un stagiaire ne disposant pas des pré-requis ci dessus, une évaluation complémentaire sera à compléter par le stagiaire lors de l'inscription pour valider son niveau de formation (notamment scientifique)

logo qualiopi actions formation.jpg

     ASPECTS REGLEMENTAIRES

Article R. 4451-112 du code du travail

L’employeur désigne au moins un conseiller en radioprotection pour la mise en œuvre des mesures et moyens de prévention prévus au présent chapitre.

Ce conseiller est:

  1°) Soit une personne physique, dénommée «... (PCR)», salariée de l’établissement ou à défaut de l’entreprise;

  2°) Soit une personne morale, dénommée «organisme compétent en radioprotection (OCR)».

PRE-REQUIS

Formation Initiale : Niveau baccalauréat scientifique ou Niveau baccalauréat technologique à orientation scientifique

​NB : En cas de demande d'inscription d'un stagiaire ne disposant pas des pré-requis ci dessus, une évaluation complémentaire sera à compléter par le stagiaire lors de l'inscription pour valider son niveau de formation (notamment scientifique)

Ils nous assistent pour vous proposer des formations de qualité partout en France...

Marie-Lène Gaab est spécialisée dans le domaine des rayonnements

ionisants depuis son DTS en Imagerie Médicale et Radiologie Thérapeutique

obtenu en 2009.

 

Elle acquière de l’expérience comme manipulatrice en électroradiologie dans le domaine médical (scanner, urgences et radiothérapie), puis dans le domaine de la recherche au CIRALE (radiologie, IRM et scintigraphie vétérinaire équine) où elle devient Personne Compétente en Radioprotection.

En 2013, elle obtient un Master de physique des rayonnements (Ecole Universitaire de Physique et d’Ingénierie de Clermont-Ferrand et Ecole des Mines de Nantes) puis intègre l’Inserm en tant que PCR coordinatrice de la plateforme d’imagerie biomédicale Cyceron située à Caen.

Ingénieure nucléaire spécialisée dans le domaine de la recherche, Marie-Lène Gaab est nommée chargée de mission nationale pour le risque radiologique de l’Inserm depuis 2015.

Support technique et stratégique de l’institut, elle est l’animatrice du réseau PCR Inserm.

 

Aujourd’hui, ses activités s’orientent principalement autour de l’expertise, la gestion de projet, l’enseignement académique et la formation professionnelle. Elle est également membre du conseil d’administration de l’ACRO et nommée au Haut Comité pour la Transparence et l’Information sur la Sécurité Nucléaire.

MLG.jpg
MA.jpg

Marie Lene GAAB                                                                                                                                                                       Marc AMMERICH

Comment résumer plus de 40 ans d’activités

professionnelles dans le domaine de la radioprotection ?

 

Titulaire d’un BTS radioprotection, Marc AMMERICH a intégré le SPR Saclay en 1981.

Suivant une formation au CNAM, il a obtenu son diplôme d’ingénieur en physique nucléaire en novembre 1988, grâce à la réalisation du banc d'étalonnage ICARE, au sein de l’IPSN (qui deviendra l’IRSN). Celui-ci sera adopté en 1990 comme référence mondiale en terme d'homologation par la Commission Electrotechnique Internationale (C.E.I). Il vaudra a son concepteur le prix Prix SFEN 1989 "jeune chercheur".

 

Il suit pendant son activité d’enseignant à l’INSTN, un DESS en science des aérosols et génie de l’aérocontamaintation à la faculté Paris XII. En 1996, il devient responsable du Groupe des Enseignements de Radioprotection de l'INSTN SACLAY.

En novembre 2000, il intègre la DSIN (qui deviendra l’ASN). Il sera amené à être l’ingénieur responsable de la radioprotection à la 4ème sous-direction pour l’ensemble des agents.

 

Après son contrat en mars 2006, il réintègre le CEA en tant qu’ingénieur chargé d’affaires radioprotection au DPSN/SSR puis passe en novembre 2008 à l’inspection générale et nucléaire.

 

Durant ces nombreuses années, il a participé à de nombreux congrès, fait de nombreuses publications (SFRP, ATSR, SFPM, Club radioprotectionnistes EDF,...), participé à la rédaction de nombreux ouvrages (Radioprotection pour les personnes compétentes en radioprotection (EDP Sciences), European Radiation Protection Course (EDP Sciences), trois ouvrages d’exercices en radioprotection : niveau PCR, formation initiale et formation supérieure (EDP Sciences), ouvrage « la radioactivité sous surveillance et autres notions en radioprotection » (EDP sciences))

 

Il continue aujourd’hui beaucoup de travaux, d’expertises, d’audits, de publications sur de nombreux sujets. Il a à son actif plus de 4500 heures de formation depuis 1990.

 

Pour terminer il est co-fondateur de Radioprotection Cirkus.

Yannick TANCRAY

YT.jpg

Yannick TANCRAY est titulaire d’un DUT Hygiène, Sécurité et Environnement

obtenu à l’IUT de d’Aix-Marseille.

Durant ce cursus universitaire, il découvre le domaine de la protection radiologique et effectue donc une spécialisation en Radioprotection.

En fin de cursus, il suit une EPU sur la détection des rayonnements Ionisants à l’INSTN de Cadarache. 

Après avoir effectué son service militaire en tant que Sapeur-pompier de Paris dans une Compagnie NRBC, il intègre le service de Radiophysique du Centre de lutte contre le Cancer de Caen  (Centre Francois Baclesse), en qualité de Technicien de Radiophysique, Radioprotection, en 1999.

Au début de l’année 2000, la radioprotection en Milieu Médical commence a prendre de l’ampleur en France. De ce fait, la Radioprotection prendra petit à petit le pas sur ses activités de Radiophysique et deviendra son coeur de métier. Il développera une connaissance et une expérience sur les activités de Médecine Nucléaire, Curiethérapie et Radiothérapie. 

En 2008, le CHU de Caen recherche une nouvelle PCR. Il profitera de cette opportunité de carrière pour découvrir le dernier aspect de la radioprotection médicale qu’il connait peu : La radiologie Interventionnelle. Il prendra donc la responsabilité du service de radioprotection du CHU en tant qu’Ingénieur Hospitalier. 

En 2011, il devient officier Expert en risque radiologique au sein du SDIS du Calvados et en 2016, obtient une licence professionnelle de radioprotection à l’université de Nantes. 

Fort de plus de 20 ans d’expérience dans le domaine de la Radioprotection Médicale, il souhaite désormais transmettre et partager cette expérience.

SJ.jpg

Détentrice d’un diplôme de Technicien supérieur

sécurité et environnement et d’une maitrise en risque

industriels, Sandrine Joyeux s’est ensuite spécialisée dans le domaine de la radioprotection en passant le DESS de Radioprotection à L’INSTN de Grenoble.

 

Après l’obtention d’un premier poste en tant qu’ingénieur d’études et de fabrication au Service de Protection Radiologique des Armées (SPRA Clamart), elle est engagée en tant qu’inspectrice de la radioprotection à l’Autorité de Sûreté Nucléaire entre 2004 et 2009, où elle sera également chargée du processus qualité sur l’intervention et le risque NRBC (Formations notamment des CMIR). Également inspectrice ICPE à la DRIRE Rhone Alpes, elle est en appui technique des subdivisions départementales pour l’instruction de dossier d’autorisation et l’élaboration d’arrêtés préfectoraux. 

Entre 2009 et 2018, elle devient responsable de radioprotection du personnel des Hospices Civils de Lyon, où elle sera chargée de mettre en place toute la politique de radioprotection des travailleurs (veille réglementaire, détermination de son impact et déploiement. Définition et validation des cahiers des charges des marchés publiques pour les EPI, la dosimétrie, les contrôles réglementaires). Elle acquière ainsi une grosse expérience dans le domaine médical.

Elle travaillera ensuite quelques années en tant que responsable pédagogique, formatrice PCR, au sein d’une société de conseil et d’expertise en radioprotection.

Aujourd’hui, gérante d’Aprorad, ses activités s’orientent principalement autour du conseil, de l’expertise et de l’accompagnement radioprotection, ainsi qu’autour de la prise en charge de la fonction de CRP au sein de son OCR certifié. 

Sandrine  JOYEUX  KLAMBER

CL.jpg

LC

LC est spécialisé dans le domaine des rayonnements ionisants depuis plus de

20 ans. 

Après un diplôme d’ingénieur du réseau des écoles « Polytech » et un Mastère en ingénierie biomédicale à l’Université de Technologie de Compiègne, il a obtenu au cours de sa carrière  professionnelle le Master 2 Radioprotection de l’INSTN et le Diplôme de Qualification en Physique Radiologique et Médicale.

Ayant travaillé dans un groupe national de prestations en radioprotection en tant responsable technique pendant plusieurs années ; puis, dans un établissement de santé disposant de tous les types de sources (générateurs X, accélérateurs de particules, SS et SNS), il a une solide culture générale dans les domaines de la recherche, de l’industrie et du médical.

Son activité complémentaire de conseiller en radioprotection en tant que sapeur-pompier volontaire dans un Service Départemental d’Incendie et de Secours, lui permet de partager et d’apporter une expérience enrichissante aux clients d’APERCORA.

CT.jpg

Christophe TOURNEUX

Suite à une carrière de 10 ans en imagerie médicale et

en médecine nucléaire, Christophe TOURNEUX, ancien

manipulateur d'électroradiologie médicale, Ingénieur Sécurité Qualité Hygiène Environnement diplômé de l'Université Reims Champagne-Ardenne, fut le conseiller en radioprotection et responsable de l'Unité de Radioprotection du C.H.U de REIMS pendant 12 ans.

Depuis 2009 Il dirige la société de conseil, d'expertise et de formation spécialisée dans la gestion des risques professionnels liés à l'utilisation des rayonnements (optiques et ionisants) : OCR Stratégie.

Il est membre de la société française de radioprotection depuis 2007, président de l’Association Inter-régionale de Radioprotection Champagne-Ardennes Picardie (AIRCAP) depuis 2010 et animateur de la Coordination Nationale des réseaux de PCRs et Acteurs de la Radioprotection (Corpar) depuis 2019.

logo.jpg
bottom of page